10/12/2021 - École et projet d’agrandissement : les voyants sont au vert pour le golf de CASTRES

Article de la DEPECHE DU MIDI:



Avec une nouvelle livraison prévue pour 2023, le futur parcours 18 trous à Gourjade ouvre de belles perspectives économiques et touristiques. D’autant que l’école de golf abrite un vivier de jeunes talents. 2021 devait être une grande année pour le golf castrais. Celle de l’aboutissement du projet d’extension de 9 à 18 trous, tant attendu et espéré par les 400 golfeurs de l’association, déjà décalé de deux ans. Il faudra désormais attendre 2023 pour qu’il voit enfin le jour, après un parcours semé d’embûches, mais qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives, notamment touristiques. Cinq ans de galère. Depuis l’annonce de l’agrandissement du golf en 2016, le projet a perdu de sa verdure clinquante. Il faut dire que la mairie a dû faire face à de nombreux obstacles, sans jamais rien lâcher. Après l’achat du domaine de Bouffanet pour 775 000 euros, la première motte de terre est tombée en 2017 avec l’attaque en justice d’un candidat au marché pour la désignation d’un bureau d’études (et qui a perdu son procès).Second retard après le dépôt de bilan du mandataire du groupement

professionnel choisi pour réaliser le procès. Puis, des études environnementales ont été demandées, ainsi que des fouilles archéologiques, qui ont permis la découverte de sépultures et divers objets anciens. Un projet revu à 4,5 millions d’euros. Mercredi 8 décembre au matin, devant Véronique Branover, présidente de la ligue Occitanie et plusieurs responsables du milieu golfique local, Jérôme Bonnet, directeur de la régie golf et le président de la régie, Alexandre Pujol ont présenté le projet mis à jour. Prévu pour 4 millions d’euros, il a été revu à la hausse de 500 000 euros, à cause notamment de l’inflation des matériaux. De plus, un coup de pouce a été demandé aux 400 adhérents d’augmenter leur cotisation de 642 € à environ 1 000 €. « La majorité est prête à nous soutenir », se félicite Jérôme Bonnet. Côté environnemental, le dossier finalisé propose « l’évitement des amphibiens plutôt que de les déplacer ». le futur club house aménagé à l’espace Bouffanet proposera un point de restauration, alors que l’ancienne grange servira de stockage des voiturettes. Un atout touristique. Le parcours 18 trous devrait être un levier de développement économique et touristique, c’est en tout cas l’ambition des patrons du golf et d’Eric Viel, le président de l’office de tourisme de Castres-Mazamet : « Avec la pêche, la randonnée et le vélo, nous visons aussi cette niche golfique. Il n’est pas loin du centre- ville et nous pouvons nous appuyer sur le coche d’eau pour relier les deux et proposer des offres de packaging aux familles et aux amateurs de golf. » Alexandre Pujol complète : « Nous pourrons toucher une nouvelle clientèle de spécialistes, mais aussi proposer ce lieu aux entreprises pour des séminaires avec repas sur place et initiation au golf l’après-midi. » Pascal Grizot, président de la FFG : « Exactement ce que je souhaite dans les écoles de golf » « Je tenais à venir ici, devant vous. » Élu président de la Fédération française de golf, Pascal Grizot, 59 ans, était de passage à Castres, au parc de Gourjade, mercredi 8 décembre pour remettre le trophée du Challenge National 2021 à l’école de golf. Pour la première édition de cette compétition, c’est le club de

Castres qui s’impose, une fierté locale pour les 76 enfants (progression de 15 % par rapport à l’an dernier), « drivés » par Guillaume Laquais et Nadette Assié. D’autant que l’affaire était loin d’être simple face à d’autres clubs plus huppés, avec des installations plus importantes de 18 voire 36 trous. Sur ce point Castres comblera son retard d’ici 2023 (lire ci-dessus), pour garder son avance prometteuse en viviers de jeunes espoirs. « Les talents d’aujourd’hui sont les seniors de demain », a déclaré Alexandre Pujol, vice-président de la régie golf. Suivi du président de la FFG, en s’adressant aux enfants : « Je suis ravi d’être ici. Vous avez gagné ce trophée de façon remarquable. Derrière ce succès, je sais le travail de Guillaume Laquais, qui se bat, et ce n’est pas simple. Cette victoire n’est pas anodine. J’ai vu des joueurs de talent et ce que j’ai vu, c’est exactement ce que je souhaite dans les écoles de golf. » De son côté, Guillaume Laquais a livré un hommage appuyé à son binôme Nadette Assié, qui œuvre dans l’ombre. Et pour le président, après avoir remis un chèque de 6 000 € à l’association, de conclure sur le projet d’extension du golf de Gourjade : « J’espère que Castres aura son parcours 18 trous, surtout quand le golf comme ici est bien initié. Je souhaite de tout cœur l’aboutissement de ce projet. la fédération sera derrière le club et la ville pour les aider. »

17 vues0 commentaire