10/12/2021 - École et projet d’agrandissement : les voyants sont au vert pour le golf de CASTRES

Article de la DEPECHE DU MIDI:



Avec une nouvelle livraison prévue pour 2023, le futur parcours 18 trous à Gourjade ouvre de belles perspectives économiques et touristiques. D’autant que l’école de golf abrite un vivier de jeunes talents. 2021 devait être une grande année pour le golf castrais. Celle de l’aboutissement du projet d’extension de 9 à 18 trous, tant attendu et espéré par les 400 golfeurs de l’association, déjà décalé de deux ans. Il faudra désormais attendre 2023 pour qu’il voit enfin le jour, après un parcours semé d’embûches, mais qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives, notamment touristiques. Cinq ans de galère. Depuis l’annonce de l’agrandissement du golf en 2016, le projet a perdu de sa verdure clinquante. Il faut dire que la mairie a dû faire face à de nombreux obstacles, sans jamais rien lâcher. Après l’achat du domaine de Bouffanet pour 775 000 euros, la première motte de terre est tombée en 2017 avec l’attaque en justice d’un candidat au marché pour la désignation d’un bureau d’études (et qui a perdu son procès).Second retard après le dépôt de bilan du mandataire du groupement

professionnel choisi pour réaliser le procès. Puis, des études environnementales ont été demandées, ainsi que des fouilles archéologiques, qui ont permis la découverte de sépultures et divers objets anciens. Un projet revu à 4,5 millions d’euros. Mercredi 8 décembre au matin, devant Véronique Branover, présidente de la ligue Occitanie et plusieurs responsables du milieu golfique local, Jérôme Bonnet, directeur de la régie golf et le président de la régie, Alexandre Pujol ont présenté le projet mis à jour. Prévu pour 4 millions d’euros, il a été revu à la hausse de 500 000 euros, à cause notamment de l’inflation des matériaux. De plus, un coup de pouce a été demandé aux 400 adhérents d’augmenter leur cotisation de 642 € à environ 1 000 €. « La majorité est prête à nous soutenir », se félicite Jérôme Bonnet. Côté environnemental, le dossier finalisé propose « l’évitement des amphibiens plutôt que de les déplacer ». le futur club house aménagé à l’espace Bouffanet proposera un point de r